Charlie’s Drones

Comme nous le signalions dans un récent commentaire, la bêtise des tueurs de Charlie Hebdo – parmi lesquels on décomptera également celui qui a fini ses jours porte de Vincennes – sort de l’ordinaire.

Si on en reste à ceux qui ont dévasté Charlie Hebdo, on constatera qu’ils ont commencé par se tromper d’adresse, puis fui en laissant une carte d’identité derrière eux, n’ont pas réussi à gagner un train ou un avion pour mettre rapidement de la distance avec leurs poursuivants et ont fini par se faire abattre après s’être retranchés dans un lieu improbable. On est loin des terroristes des années de plomb – Carlos, Action Directe, Fraction Armée Rouge – qui utilisaient des ressources dont l’intelligence était au niveau de leur détermination et de leur inhumanité.

De toute évidence, ils étaient de simples machines à tuer, téléguidés depuis un lointain centre de commandement : leur base arrière n’était pas une cité de banlieue, mais sans doute bien plus lointain, quelque part au Moyen-Orient, dans un de ces centres d’entraînement qui transforment des paumés occidentaux en drones de combat.

Charlie-s-drones--armed-.jpgContrairement à ce que certains croient encore, il ne s’agit pas d’une guerre de religion, mais d’une guerre tout court. Le bloc occidental USA-Europe est aujourd’hui en guerre contre une partie du Moyen-Orient, EI en tête. L’enjeu de cette guerre ? Le contrôle des principales ressources en hydrocarbure de la planète. Notre camp, le « bloc occidental », ne se réduit pas aux Etats-Unis et à l’Europe : toutes les nations dont les chefs d’Etat étaient présents à la marche du 11 janvier en font partie.

Nous avons nos drones pour mener le combat à distance : nos adversaires ont les leurs, sous la forme de pauvres types dressés à tuer grâce à un dispositif abject utilisant la religion islamique comme cadre contextuel. Le stock mondial de ces robots-tueurs reste limité, sans doute inférieur à une centaine de millier d’unités. Mais il est quand même suffisant pour effectuer encore de nombreux dégâts.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s