Change the Driver

IAA 2020En résonance à notre dernière théorie de l’effondrement par l’intelligence artificielle, voici une déclaration fracassante de Carlos Tavares ce matin sur BFM en préambule de l’Internationale Automobil-Ausstellung (IAA), en français le salon automobile de Francfort :

Les véhicules autonomes ne pourront être commercialisés que si les régulateurs font évoluer la convention de Genève, qui impose depuis 1968 que tout automobiliste reste maître de son véhicule à tout moment.

Comme il est hors de question pour les constructeurs automobiles de ne pas commercialiser de tels véhicules – en fait ils le font déjà – cela signifie que la voiture, cet archétype de l’objet technique de l’homme civilisé, va être le premier domaine grand public dans lequel on va retirer le contrôle ultime pour le confier à une machine.

Si la voiture autonome lit mal les panneaux de signalisation, elle pourra se faire flasher par un radar automatique, ce qui fera la démonstration que des machines peuvent s’unir pour dépouiller de ses deniers un être humain… Et tenter de leur apprendre les Trois Lois de la Robotique n’y changera rien.
Plus sérieusement, si ça marche, on aura un argument en béton pour retirer l’homme de plein d’autres boucles de contrôle. Apprenez à vous méfier des drones tant qu’ils sont encore pilotés…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s