Le Gulf Stream survivra-t-il ?

Toute la sphère médiatique étant en ce moment en train de se pâmer devant les gadgets technologiques du CES à Las Vegas, et l’air du temps étant de moins en moins propices à la question du réchauffement climatique – surtout quand il fait froid l’hiver – une étude récemment publiée de chercheurs du Scripps Institution of Oceanography de San Diego et de l’Université du Wisconsin-Madison est passé relativement inaperçue. Nous n’en avons entendu parler que par RealClimate.

Pourtant, ses conclusions méritent l’attention : ces nouveaux travaux de modélisation montrent que l’augmentation de la concentration en CO2 dans l’atmosphère pourrait finalement perturber beaucoup plus profondément le Gulf Stream qu’on ne le pensait pour le moment. La conséquence directe serait le refroidissement marqué du Groenland et de l’Europe du Nord-Ouest, dans un horizon de temps de plusieurs siècles.

liu-2017-s4

Comme d’habitude en matière scientifique, il faut encore d’autres études pour affiner et confirmer de tels résultats. Cela ne signifie pas que nous autres Européens, nous devons nous réjouir d’échapper potentiellement ainsi aux canicules démentielles induites par le changement climatique : cela montre surtout que nous avons toujours beaucoup de mal à simplement comprendre comment le monde tourne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s