Pic, où es-tu ?

En ce moment, s’il y a bien un sujet qui n’intéresse personne, c’est le pic pétrolier : ce fameux moment où la production pétrolière va plafonner puis régresser inexorablement, du fait de l’épuisement progressif des gisements.

Pourtant, si on en croit l’un de ses théoriciens les plus pugnaces, Jean Laherrère, membre éminent de l’ASPO, il n’est effectivement plus très loin, aussi bien valeur absolue qu’en valeur relative – c’est-à-dire en barils par tête de pipe.

PO 2017

Vivons-nous nos derniers moments calmes de croisière ? Nos esprits sont ainsi faits que nous avons plus facilement tendance à imaginer les conséquences négatives d’un événement que les positives : on pressent donc facilement le ré-emballement prochain du prix du pétrole, l’abandon sine die des concepts technologiques « terraplatistes » tels que la voiture qui vole – sa remarquable intelligence artificielle ne pourra contrebalancer une dépense en carburant phénoménale – et… le retour du nucléaire, malgré les grands épanchements de bons sentiments en matière de transition énergétique. Laherrère voit également l’Afrique envahir l’Europe : c’est oublier que notre grand cimentier européen Lafarge aura d’ici là acquis une grande expérience en matière de mur anti-immigration…

On peut aussi envisager qu’avec une administration Trump plus isolationniste que les précédents gouvernements états-uniens, il y a désormais une véritable opportunité pour la Chine pour améliorer ses positions géopolitiques mondiales avec la maîtrise des sources pétrolières en objectif prioritaire. La carte du monde et de ses zones d’influence va probablement évoluer fortement dans les prochaines années, sans que ce soit forcément une régression.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s