3, 2, 1…

doomsday-clock---3-to-midnight-copie-1.jpgL’Horloge de la Fin du Monde vient de perdre encore 2 minutes. Il est désormais minuit moins trois, un horaire jamais atteint depuis… 1986.

Le communiqué met en avant le changement climatique. C’est un drôle d’argument car même si le climat se détériore de façon catastrophique, il faudra encore quelques centaines d’années avant que la planète devienne peut-être inhabitable. A l’aune de la Doosmday Clock, son nom anglophone, le changement climatique se situe plutôt aux alentours de sept heures du soir.

Ce n’est en tout cas pas le Quantitative Easing décidée par la BCE qui a provoqué ce réajustement.

La montée des tensions internationales, avec Daech au centre, est sans doute une meilleure raison.

A l’horizon de la fin de cette décennie, rien ne nous protège d’un attentat à la bombe A, façon Cinquième Cavalier, ou d’un « nettoyage tactique » du désert irako-syrien par une puissance occidentale qui aurait perdu son calme.

Pourquoi le Bulletin des Atomic Scientists, créateur et exploitant de cette pendule eschatologique pendule, insiste-t-il tant sur le climat ? Sans doute parce que l’industrie électronucléaire a plus que jamais besoin de cet argument pour se développer dans un monde post-Fukushima.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s